Kasai oriental : vive tension observée dans les écoles secondaires de Mbuji-Mayi

Merci de partager!

Les élèves des écoles secondaires du secteur public et privé ont été nombreux sur les rues de la ville de Mbuji-Mayi où ils sont descendus, mercredi après-midi pour exprimer leur mécontentement contre la non application de la gratuité et la fixation arbitraires des frais scolaires sans  concertation  préalable avec  les comités des parents des écoles privées.

Ce mouvement  a été déclenché par les élèves des écoles privées établies dans la commune de la Muya qui ont, au moyen des projectiles, persuadé leurs collègues d’autres communes de leur emboîter le pas. Cette situation a créé une vive tension à travers cette métropole dans laquelle l’ordre public a été perturbé, dans la mesure où des élèves qui suivaient des leçons dans leurs écoles, ont été surpris par un jet des pierres.

Le maire de Mbujimayi Louis- d’Or Ntumba Tshiapota a, à cet effet, appelé les parents d’élèves au calme fustigeant le comportement déplorable de ces derniers qui, ne s’étant pas mis d’accord sur les frais scolaires au cours d’une réunion du comité des parents et le gestionnaire d’une école, ont envoyé leurs enfants sur la rue.

Pour le maire, ce sont les élèves de 7ème et 8ème année, qui ont manifesté revendiquant la gratuité de l’enseignement car il leur a été demandé de payer le minerval et autres frais comme d’habitude, tout en indiquant que cette question devrait être portée à la connaissance des autorités compétentes tant provinciales que nationales pour une solution durable au lieu de créer des troubles.

Ntumba Tshiapota a, face à cette situation, appelé tous les gestionnaires des écoles ayant dans leur sein le secondaire de suspendre la perception de ces frais en attendant de l’éclairage par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et techniques (EPST). Le bilan de cette action incontrôlée des élèves fait état de quelques élèves atteints par les projectiles et des vivres de certaines écoles brisées. La situation est redevenue calme en fin d’après-midi grâce à l’intervention des éléments de la police nationale congolaise.


Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *