Effectivité de la gratuité de l’enseignement de base : les travaux de la table ronde lancés ce jeudi à Kinshasa

Merci de partager!

24 heures après l’annonce de l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire sur l’ensemble des établissements publics disséminés à travers le pays, le ministre ad intérim de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, a lancé ce jeudi  22 août, à Kinshas, les travaux au cours desquels les détails sur la réforme seront discutés. 

« Cette table ronde vise l’examen et la définition des modalités pratiques qui permettent l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base dès la rentrée 2019-2020 », a dit le ministre dans son allocution marquant l’ouverture des travaux.

Les assises de trois jours se baseront entre autres sur le cadre légal et réglementaire, le financement et les conditions d’accueil des élèves, la formation des enseignants, la qualité de l’apprentissage, la gestion du sous-secteur de l’EPSP en termes de rationalité, de transparence et de redevabilité.

Au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 21 août, Emery Okundji avait insisté sur le caractère gratuit de l’enseignement primaire dès la rentrée scolaire 2019-2020. Il avait profité de l’occasion pour annoncer la suppression de tous les frais payés par les parents et demander aux responsables des écoles  qui ont déjà perçu les frais de les rembourser.

Le 15 juillet de l’année en cours, le ministre provincial de l’enseignement Charles Mbutamuntu a informé la communauté éducationnelle de Kinshasa de nouvelles mesures, notamment la révision à la baisse les frais de l’Etat appelés communément « frais Kimbuta ». Ces frais devraient passer de 20.000 francs congolais à 15.000, réduits de 5000, pour le cycle primaire comme secondaire.

L’autorité urbaine a également suspendu les rubriques réservées à l’achat des bulletins, assurance, identification, au carnet de santé, également les frais d’inscription et de confirmation. Des mesures que doit scrupuleusement respecter la communauté éducationnelle.

Le projet du budget de la gratuité de l’enseignement de base présenté au chef de l’Etat par le ministère de tutelle est évalué à 2,9 milliards de dollars américains, rappelle-t-on.

Mediacongo.net


Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *